browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Trujillo et les cultures pré-hispaniques

Posted by on 2 juillet 2013

2013-07-02 16.07.33Au réveil et après un petit déjeuner continental, nous découvrons Huanchaco de jour, il fait très humide et la brume recouvre une bonne partie de la ville. C’est une station balnéaire à à peine 15 km de Trujillo et le paradis des surfers, de gros rouleaux balaient la côte et les adeptes s’en donnent à coeur joie.
Nous avons réservé les services d’un chauffeur pour la journée German Ramos Fernandez qui nous conduira au mieux sur tout le parcours que nous avons programmé. Nous partons aujourd’hui à la découverte de deux grandes civilisations pré-inca les Moche et les Chimú.
Notre première destination sera la Huaca de la luna et la Huaca del sol. Situé à environ 8 km à l’est de Trujillo, les deux pyramides sont les témoins imposants de la culture Moche ou Mochica. Séparées l’une de l’autre d’environ 500 m, elles accueillaient entre elles le village et la population Moche tout proche du Rio du même nom qui se jette dans le pacifique et qui était leur principale source d’approvisionnement en eau.
La Huaca del sol n’est encore qu’un amas de cailloux et de sable où les archéologues oeuvrent depuis 2011 à sa découverte et sa mise en valeur, on ne peut pas la visiter, c’étaient à leurs dires le centre administratif et politique de la cité.
2013-07-02 11.16.59 La Huaca de la luna, elle, a été complètement dégagée et répertoriée et est présentée au public avec ses richesses culturelles et architecturales.

 

 

Elle se trouve au pied du cerro blanco, montagne sacrée dont le dieu, le célèbre Ai-Apaec (l’égorgeur) est vénéré sans partage ici bas et auquel la société rendait des hommages sanglants.

2013-07-02 10.37.03

C’est le centre religieux de cette civilisation qui dura de 100 à 800 ap J.C.
Elle fut construite en 5 étapes successives au cours de son histoire et chaque fois, la Huaca nouvelle venait se superposer en hauteur et en largeur à la précédente – besoin de renouveau ou période de décadence ? En tout cas les 5 Huacas s’emboitent comme des poupées gigognes, ce qui n’a pas facilité la tâche des archéologues. Deux temples majeurs la composent: « el templo viejo » (100 à 600 ap J.C.) et « el templo nuevo (600 à 800 ap J.C.) et partout la société vénère le cerro blanco, la mer, le fleuve et le désert.

2013-07-02 11.04.33

2013-07-02 11.37.06

 

 

 

 

 

 

Un personnage important semble faire le lien entre ces composantes, « Amaru » le dieu serpent aux traits félins. Il traversait les mondes comme un arc et soutenait la voie lactée.
La civilisation Moche s’étendait à l’époque de Piura au nord à Huarmey au sud.
Sur la place centrale se trouve une concentration de roches appelée « Pierre du sacrifice » aux pieds de laquelle on a retrouvé plus de 70 corps. C’était des soldats de 18 à 35 ans qui s’affrontaient dans des combats singuliers et dont le perdant était sacrifié, égorgé et dont le sang était offert aux prêtres pour honorer Ai-Apaec. Au delà de cet aspect violent, mais peu fréquent (un tous les 10 ans), la société a fait preuve d’une grande finesse architecturale nous offrant des bas-reliefs polychromes de toute beauté ainsi que la preuve de leur savoir en terme d’astronomie, et leur faculté à produirent des poteries zoomorphes et anthropomorphes extraordinaires.

2013-07-02 11.38.51

2013-07-02 11.41.26

 

 

 

 

 

 

Un site majeur qui nous a enchanté, agrémenté des commentaires d’une guide sympa et très compétente. Le musée (sans photo) est d’une richesse incroyable en explications et poteries, nous progressons…

2013-07-02 09.38.29

2013-07-02 10.28.48

 

 

 

 

 

 

Nous reprenons la route avec German, et après quelques kilomètres, nous franchissons les années et entamons la découverte de la civilisation Chimù par la visite de la Huaca El Dragon ou Huaca Arco Iris (arc en ciel). Il s’agit ici d’une belle pyramide tronquée dont l’enceinte, en adobe, abimée par le temps protège un temple aux bas-reliefs splendides, dragons, danses de la pluie, scènes de fertilité.

2013-07-02 12.55.54

2013-07-02 12.55.09

 

 

 

 

 

 

L’appelation « Arco Iris » faisait référence aux 7 plumes portées par le dragon censées représentaient les couleurs de l’arc en ciel. Perdue en plein centre ville, elle est la première trace Chimù que nous voyons et le début de la découverte de l’empire crée par Taykanamo, personnage mythologique.
2013-07-02 12.53.13La civilisation Chimu s’est étendue du IXème au XVème siècle et a peu à peu été absorbée par les Incas, elle s’étendait du Rio Tumbes au nord au Rio Chillòn au sud.
Nous partons en apprendre plus avec la visite du site de Chan Chan (Chan signifiant soleil en Chimù). Cette ville, la plus grande jamais construite en adobe en Amérique, était la capitale de l’empire et hébergeait jusqu’à 250000 personnes.2013-07-02 13.34.40
Riche de ses 9 palais, de temples, de zones populaires, de « manantials », de chemins, de murailles, de champs, elle s’étend sur plus de 20 km2.

 

Une seule citadelle se visite mais suffit à elle seule à se rendre compte de l’importance su site: la Citadelle Tschudi. Toute entière dédiée au culte de la lune et de la mer, elle est ornée partout de symboles marins: filets, poissons, pélicans…

2013-07-02 14.04.22

2013-07-02 14.06.51

 

 

 

 

 

 

Un véritable château de sable grandeur nature où les filles s’amusent à se perdre dans le labyrinthe des rues et des palais.

2013-07-02 13.40.07

2013-07-02 13.41.51

 

 

 

 

 

 

Un site époustouflant, dont il faudrait un cahier entier pour vanter les richesses.

Le musée, un peu petit, complète nos connaissances.

2013-07-02 14.25.57

2013-07-02 15.20.43

 

 

 

 

 

 

Il nous reste encore une Huaca à visiter, la Huaca Esmeralda, malheureusement elle va fermer et nous n’aurons pas le temps de la voir.
Nous rentrons sur Huanchaco vers 16h30 et remercions German.

Nous en profitons, avant la tombée de la nuit, pour nous balader sur les plages agréables de la station, même si le temps n’est pas de la partie et observons les « caballitos de totora », ces embarcations emblématiques de la côte, faites en ajoncs comme celles des Uros, mais plus petites, telles des canoes utilisées par les pêcheurs.

2013-07-02 16.12.34

2013-07-02 16.20.53

 

 

 

 

Quelques crabes violets attirent notre attention et nous finissons la soirée dans un resto de poisson au bord de la plage, au menu: ceviche de pescado, arroz de mariscos, et picante de mariscos, un vrai régal!!!

2013-07-02 16.13.03

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>