browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Nevado Pastoruri et autres histoires

Posted by on 29 juin 2013

Ce matin, nous nous  levons plus tôt, le rendez-vous à l’agence est à 7h30 et le petit déjeuner commence à 7h00, il faut faire vite. C’est un jour un peu spécial pour la région. En effet depuis hier a commencé le festival de l’Andinisme.

A cette occasion, de nombreuses activités de montagne sont mises à l’honneur. Hier, il y a eu une compétition d’escalade. Aujourd’hui, c’est un championnat de ski et de snowboard qui nous attend sur le Cerro Pastoruri. C’est une chance extraordinaire, car ce site n’est ouvert que deux jours par an et cela tombe pile aujourd’hui et demain!! la bonne étoile toujours elle.
Notre guide du jour s’appelle Tito, il est passionné de nature. Nous quittons Huaraz par le sud et prenons la route qui remonte le cours du Rio Santa. Nous le traversons d’ailleurs et passons par le village de Recuay à 3400m (Recua en quechua signifie: l’endroit où l’on élève les chevaux pour le commerce). Pendant le trajet, Tito nous présente le programme de la journée, puis se lance dans un discours enflammé sur la nécessité de protéger notre mileu ambiant, sauvagement opposé à tout ce qui augmente le trou de la couche d’ozone, il insiste sur les conséquences pour la région du réchauffement climatique: plus de 25% de la masse glaciaire des sommets a disparu, et selon l’étude faite par un français, il n’y aura plus de neige sur le Pastoruri dans 5 ans. Nous faisons alors partie des derniers chanceux à le voir revêtu de son habit immaculé.
Nous faisons une halte technique à Tilcapampa, un petit village mignon et repérons les lieux et son restaurant « las 7 hierbas ». C’est là que nous déjeunerons au retour.
Nous nous engageons ensuite dans la montagne et suivons le cours du Pachacoto, un affluent du rio Santa.

2013-06-29 09.06.50 Les paysages sont différents de ceux de la vallée et nous sont familers, une « puna » très rase se présente à nous, rien ne pousse ici sauf la fameuse « paja brava » (les nuits sont trop froides), ici ils appellent cela « las peladas ».
Nous passons la laguna « Patococha » (pato signifie canard en espagnol et cocha lagune en quechua). C’est une zone protégée où se reproduisent des dizaines d’espèces différentes de canards et où pousse une algue très nutritive le « cuchuro » que l’on mange en ceviche, en guiso, en dulce…
Sur la route, nous apercevons une plante assez originale qui se détache du décor pelé de la puna. Il s’agit de la « Puya Raimondi ».2013-06-29 14.37.51

De loin, on dirait une agave, en fait il s’agit d’une plante qualifiée de préhistorique par les scientifiques, c’est une broméliacée qui pousse en boule épineuse pendant 25 ans d’un diamètre de 2 à 3 mètres puis qui fleurit et dont la fleur, unique, s’élève dans le ciel en un cierge haut et majestueux de quelques 10 mètres. Elle ne fleurit qu’une fois puis meurt. La fleur sèche sur place, puis sous l’effet des vents, la plante est déracinée et libère ses 6 millions de semillas. Elle porte le nom du 2013-06-29 14.31.03chercheur italien qui l’a analysée et fait connaître: Antonio Raimondi. Cette plante est endémique du Pérou et de la Bolivie.
Nous entrons dans la quebrada de Huarapasca et le nevado qui la domine du même nom est d’une beauté renversante, ses 5418m nous régale de reflets bleutés sur fond neigeux et de pics très découpés.2013-06-29 10.10.01

 

Nous quittons la vallée et prenons à droite pour Pastoruri, nous atteignons le camp de base vers 10h15, nous sommes à 4800m d’altitude. Deux épais manteaux neigeux nous attendent au loin, c’est là que se passe la compétition de ski.

C’est parti pour une heure de rando sur un chemin sympa et sans grande difficulté si ce n’est le manque d’oxygène qui ralentit, voire stoppe certains de nos camarades d’excursion.

2013-06-29 10.16.05

2013-06-29 10.50.02

 

 

 

 

 

 

Nous traversons des névés, des petits lacs de montagne, par endroits gelés et qui scintillent sous le soleil et atteignons le Pastoruri, fatigués, mais contents.

2013-06-29 11.16.25

2013-06-29 11.50.58

 

 

 

 

 

 

Je tire mon chapeau aux trois filles qui viennent de battre le record d’altitude du voyage à 5240m et en randonnée s’il vous plaît.

 

2013-06-29 11.45.25 Il ne nous reste plus qu’à monter sur le glacier et nous voyons les snowboarder effectuer leurs descentes à fond, puis quelques démonstrations de figures acrobatiques.
2013-06-29 12.13.59

 

 

 

 

 

 

Mais pour nous, le spectacle est ailleurs, la beauté de ce lieu est incroyable, des cavités naturelles de stalactites brillent sous le soleil, nous bénéficions d’une vue dégagée sur toute la vallée au sud où les nevados Tuco (5479m), Challhua (5476m) et Juchuraju (5392m)  rivalisent de majesté. Au nord c’est le Huarapasca et tout autour de petites taches bleutées, des dizaines de lagunes apportent une touche colorée à ce paysage rocailleux.

2013-06-29 12.23.02

2013-06-29 12.23.40

2013-06-29 12.25.27
La descente est plus facile, nous regagnons le camp de base et prenons la route du retour.2013-06-29 11.07.37

Dans la puna, Tito nous arrête quelques minutes près d’un « manantial », une zone marécageuse où se trouve une « laguna gasificada ». C’est en fait une source d’eau ferrugineuse. La terre prend à cet endroit des teintes rouges d’oxyde de fer et l’eau est légèrement pétillante et chaude. Elle est parait-il très bonne pour le corps.2013-06-29 14.48.24
2013-06-29 08.30.37

 

 

 

 

 

Nous déjeunons comme prévu à Ticapampa, et rentrons sur Huaraz en fin d’après-midi. La soirée fut courte, une petite collation rapide et surtout une bonne nuit de sommeil bien méritée après les efforts de la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>