browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Tupiza « la joya bella de Bolivia »

Posted by on 8 mai 2013

2013-05-07 16.12.17Une bonne nuit de sommeil à l’hôtel Mitru nous a fait oublier nos péripéties de la veille. Nous profitons du super petit déjeuner: oeufs brouillés, confiture de prune et de figue, jus de fruit, fruits frais, un régal.
Nous sommes le 8 Mai, Manon a aujourd’hui 7 ans. Nous avons fêté ses 5 ans en Espagne à Barcelone, elle arrose ses 7 printemps en Bolivie, pas mal!!
Nous avons prévu une balade dans les environs de Tupiza et notre guide David nous attend à 9h30 au volant de sa Nissan Patrol.
Les blocages sur la route sont toujours présents, mais David connaît bien la region et sait aisément passer outre.
Il nous explique pourquoi Tupiza est considérée comme le joyau de la Bolivie. En effet la ville est en pleine extension et est passée de 8 000 a plus de 10 000 habitants en 4 ans!! On y vit de l’agriculture, de l’élevage, de l’activité minière et du tourisme.
Nous sortons par le nord de la ville suivant la voie de chemin de fer et traversons El Tambillo, une vallée fertile où l’on cultive fruits et légumes.

2013-05-07 16.37.45

2013-05-07 17.28.41

 

 

 

 

 

 

Nous laissons sur la droite les cerros Elefante et la Cruz et nous nous engageons sur une piste poussiéreuse bordée de collines aux multiples couleurs où seuls cohabitent troupeaux de chèvres, cactus Cardon et Churqui (sorte d’herbacée très épineuses).

2013-05-08 10.02.44

2013-05-08 10.08.10

 

 

 

 

 

 

2013-05-08 10.38.08Après 17 km nous débouchons dans une quebrada magnifique façonnée par l’érosion éolienne ou un pic résiste toujours à l’usure du temps, sorte de cheminée des fées, elle porte glorieusement le 2013-05-08 10.16.19

 

 

 

 

 

nom de Poronga qui en quechua rappelle l’allusion imagée de sa forme…comprendre qui pourra, à moins de parler le quechua!! Nous poussons un peu plus loin, suivant le rio Tupiza et faisons une halte dans un champ de maïs où une vieille femme sépare les épis de leur livraie. Les grains ici sont d’un orange des plus flamboyants.2013-05-08 10.55.39

Dans un riachuelo à proximité David nous fait découvrir des « cangrejos » sorte d’écrevisses très courtes qui, à ses dires, sont très savoureuses.
Nous rebroussons chemin, repassons par Tupiza, évitons les barrages. David en profite pour nous expliquer que ce ne sont pas les mêmes qui bloquent la route. Désormais c’est pour les retraites des ouvriers mineurs que les routes sont coupées, pratiquement cela ne change pas grand chose.
2013-05-08 11.51.36Nous nous engageons sur la route sud et passée la Quebrada seca, allons déjeuner à Toloyoj, un lieu enchanteur en bordure du Rio San Juan de oro, à l’ombre de saules centenaires et face à une quebrada vertigineuse.

 

 

Nous déjeunons de fruits et de tamales à la viande de lama sechée relevés légèrement  qui régalent nos papilles.

2013-05-08 12.05.55

2013-05-08 12.10.10

 

 

 

 

 

 

2013-05-08 12.17.37Nous poursuivons la découverte des alentours de Tupiza, par le canyon « del duende » dans une vallée encaissée où l’érosion éolienne et pluviale a façonné un décor 2013-05-08 12.51.47surréaliste. Les parois rocheuses sont autant de tranches de terre et gros galets agglomérés qui fond penser que cet endroit a dû être un fond marin à un époque antérieure.
2013-05-08 13.36.06

 

 

Puis, nous nous engageons dans une autre vallée, plus difficile d’accès du nom tout aussi imaginé que la Poronga, mais en espagnol cette fois: la vallée « de los machos ». Des dizaines de pics rocheux de plus de 50m de haut gardent l’entrée de cette vallée.

2013-05-08 13.49.12

2013-05-08 14.43.35

 

 

 

 

 

 

Nous finissons par le canyon « del Inca », sorte de gros mille-feuilles géologique vertical façonné par le temps et du plus bel effet.
2013-05-08 15.24.43Sur le retour, nous passons devant la « Porte du diable », une infractuosité étonnante que seul le Diable est capable de réaliser!!
Nous rejoignons Tupiza et faisons un écart pour découvrir « El angosto », un lieu où un tunnel de vieux de 100 ans et creusé à la force du poignet permettait de relier Villazon à Tupiza. Il a fonctionné jusqu’à il y a 3 ans et la construction d’un plus récent et plus grand. Nous sommes dans le lieu-dit « Suipacha » qui fut il y a 200 ans le théâtre d’un affrontement sanglant entre Bolivie et Argentine pour des conquêtes territoriales.
Sur le chemin qui nous ramène à Tupiza, j’en profite pour tester un peu David sur son sentiment concernant le Président Evo Morales. Il est dithyrambique sur le sujet. Par les nationalisations, Morales a permis à la Bolivie de redevenir maître de son énergie et de ses télécommunications. Il a développé les écoles, redonné un place aux trois langues parlées dans le pays: le Quechua, l’Aymara et le Guarani en les rendant obligatoires à l’école. Il se heurte maintenant à une double difficulté. Il veut rénover le pays, pour cela l’Etat a besoin d’argent donc d’impôts…les salaires sont bas, aussi çà bloque au sens propre et au sens figuré.

2013-05-07 16.17.09

2013-05-07 16.18.45

 

 

 

 

 

 

Nous passons à l’hôtel où les petites font quelques éclaboussures dans la piscine pendant que nous essayons en vain de charger quelques photos pour le blog…le wi-fi bolivien ça promet!! Il faudra peut-être vous contenter de nos humbles commentaires pendant quelque temps.
2013-05-07 16.07.36Puis nous partons fêter dignement l’anniversaire de Manon dans le plus beau restaurant de la ville, « El Alamo » très prisé des locaux. On a bien mangé, Manon était ravie et tout çà pour 3 euros par personne, la Terre de Feu et les prix argentins sont bien loin désormais.

 

2013-05-08 20.21.28

2013-05-08 20.02.49

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2013-05-08 19.59.22

Demain, c’est la grande aventure en perspective, par le chemin des écoliers, qui nous fera en outre éviter les barrages.

One Response to Tupiza « la joya bella de Bolivia »

  1. Odyxe et Mallow

    Bon, d’accord, nous avons quelques mois de retard dans la lecture et les commentaires … mais il faudra que Manon nous dise quel goût peut bien avoir ce magnifique « lait bleuté » ! nous en salivons d’avance … ici pas de lait, il parait que ce n’est pas bon pour nous ! pfffffffffffff ! miaouxxxxxxx, ronrons et petits coups de têtes affectueux.
    Les minettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>